Actus MNE

Les rencontres, Fondation Nature et l'Homme

01/06/19

Depuis plus de 4ans, la Fondation Nature et l'Homme soutien certaines actions de Meuse Nature Environnement. Par exemple : l'expérimentation de la haie défensive mixte dans le cadre de la protection des troupeaux domestiques contre la prédation, la mission de protection des Busards, etc.

 

Pour sa seconde édition (du 21 au 22 Mai 2019), la FNH nous a invité pour intervenir aux cotés de Sabrina Krief (primatologue et professeure au MNHN) et de Justine Roulot (conseillère biodiversité, eau, mer et territoires au Cabinet du Ministre de la transition écologique et solidaire 2017-2018), sur un atelier ayant pour thème : "Protéger les espèces sauvages sans aggraver les inégalités sociales, casse-tête ou utopie ?


Nous sommes donc intervenus pour partager notre expérience sur le sujet sensible que suscite le retour du loup en plaine Grand-Est. A la fois pour témoigner des difficultés rencontrées par les éleveurs face à ce retour mais aussi pour témoigner du travail mené conjointement et positivement avec eux pour tenter de diminuer les prédations sur les troupeaux.

 

Le point fort de ces deux journées : la richesse des échanges et des rencontres. A renouveler !


L'actu au 20/05/19

Cela fait un petit moment que nous n'avons pas actualisé le fil d'actu. Que s’est-il passé depuis? Beaucoup d'événements. Entre autres :

- la foire de Relanges BIO du 20 au 21 avril 2019 avec projection/débat sur le retour du loup en plaine Lorraine (diaporama "Le loup ; entre fascination et réalité). Une cinquantaine de personnes étaient présentes lors de la projection. Le public a souligné positivement le discours objectif de l'intervenant (Sébastien Lartique). La présentation a permis d'apporter quelques éléments pour nuancer ou "briser" des idées reçues comme "les éleveurs n'ont qu'à mettre des chiens", "ça se passe mieux en Italie ou en Allemagne", "le loup attaque que pour se nourrir", etc. 

- le marché BIO de Bar-le-Duc fin Mai avec projection /débat similaire à celui présenté lors de la foire de Relanges Bio



Résumé synthétique de l'animation d'un stand au magasin Nature & Découverte de Nancy

23/02/2019

Certains ont pu remarquer qu'en faisant parfois leurs achats dans divers magasins, ceux-ci pouvaient leur proposer d'arrondir leur achat à la caisse (au lieu de payer 9.77€ vous pouvez payez 10€ par exemple) afin de faire un don à une association : cela s'appelle l'arrondi. C'est cette formule que le magasin Nature & Découvertes de Nancy a entrepris d'utiliser durant 6 mois (de janvier à juin 2019) afin de verser des dons à Meuse Nature Environnement.

Pour renforcer cette action, MNE et N&D ont décidé de faire venir l'association deux fois au magasin N&D de Nancy afin de présenter l'association aux clients et de leur expliquer l'utilité des dons générés. C'est dans ce contexte que Meuse Nature Environnement a tenu un stand toute la journée du samedi 23 février au magasin.


L'objectif principal était de présenter aux divers clients le rôle et l'investissement de l'association dans son travail de "mis en place" d'une coexistence apaisée entre le loup (en plaine Grand-Est) et les activités d'élevage.

 

MNE a présenté ses différents rapports et ses expérimentations en cours sur le territoire de plaine. Sur l'ensemble de la journée, le bilan est plutôt positif puisque de nombreux clients ont été réceptifs au discours de l'association et notamment sur l'importance de ne pas rester "retrancher" dans des positions stériles pour travailler avec les éleveurs.

 

L'association prévoit de tenir de nouveau un stand (pour la seconde participation prévue avec N&D) durant le mois de juin. Si vous passez au magasin Nature & Découverte de Nancy, vous saurez maintenant que les dons effectués sont versés à Meuse Nature Environnement.


Réunion inter-associative

31/01/2019

 

Le 31 janvier 2019 a eu lieu la réunion inter-associative, devant regrouper initialement 12 associations et 3 structures. Pour des raisons diverses ou de météos, cette réunion a finalement regroupée 6 associations (GEML, ASPA Vosges, Mirabel-LNE, LOANA, HIRRUS et Flore 54) ainsi que le Parc Naturel Régional de Lorraine.

Cette réunion, désormais annuelle, a permis de faire le point sur les différentes actions menées par les associations présentes et de discuter de multiples points, notamment sur la question des tirs qui revient souvent sur le devant, sur le positionnement commun des association ou bien divergent ou encore sur les futurs projets prévus.

 


MNE pense qu'il est important de perpétuer ce regroupement des associations pour diverses raisons ; suivre l'avancée idéologique, fonctionnelle et administrative des différentes associations ; discuter directement (hors mails et/ou téléphone) des projets communs, des intérêts communs ou bien des actions à mener ensemble avec les acteurs des associations ; discuter et tenter d'améliorer et d'argumenter sur les points divergents qui peuvent subvenir sur différentes thématiques (principalement la question des tirs et le partage des données avec l'ONCFS).

Cette réunion, concentrée sur la question du loup et de l'élevage dans la plaine Grand-Est, a permis de "mettre à jours" le positionnement des différentes associations mais également de faire un point sur la présence du loup et des protections à mettre en œuvre pour qu'elle soit à la fois en faveur du loup (plus les protections des troupeaux seront efficaces,  moins la question des tirs aura sa place) mais également en faveur des éleveurs (plus les protections des troupeaux seront efficaces, plus les pertes sur les troupeaux diminueront).


Suite du cycle de 3 séances avec l'EPL Agro, sortie sur le terrain (EPL Agro 2/3)

10/01/2019

A la suite de l’intervention à l’EPL Agro (EPL Agro 1/3, voir ci-dessous) et afin de poursuivre le cycle des 3 séances nouvellement proposé par MNE (description ci-dessous) , une journée de terrain a été effectué avec le même groupe d’étudiant.

 

Cette journée de terrain a consisté en la présentation de deux mesures de dissuasions. La première mesure de dissuasion présentée était sous la forme de clôtures électriques sur deux parcelles différentes : la première parcelle étant proche des habitations tandis que la seconde était plus isolée, afin de montrer aux étudiants que chaque parcelle est différente et qu’il est important de prendre cela en compte lorsque l’on veut mettre en œuvre des mesures de dissuasions.

 

 

 


Après la présentation de ces deux parcelles, les étudiants ont été invités à participer à la création d'une autre mesure de dissuasion : une haie défensive mixte (voir présentation ici). L’engouement et le cœur à l’ouvrage mis par les élèves dans la construction de cette haie ont démontré l’intérêt que les étudiants ont porté à cette activité. En effet, les étudiants n’ont pas lésiné sur les moyens et se sont montrés tout autant attentifs aux explications du Chargé de mission Faune / loup-élevage (Sébastien LARTIQUE) que efficaces dans la construction de la haie .

 

Ce cycle de 3 séances prendra fin avec une nouvelle intervention à l’EPL Agro afin d’effectuer un "jeu de rôle" sur la problématique du loup.


Participation à la réunion du réseau LOUP/LYNX à Nancy

4 /12/2018

Ce que nous retenons de la réunion :

  • toujours un seul loup (minimum) sur la plaine Saint-Amond mais n'exclu pas le passage de certains loups en déplacement. Sur nos photos prises depuis plus de deux ans, nous avons eu parfois des doutes à ce qu'il s'agissait du même loup. Depuis début juillet 2018, nous avons eu encore des clichés du prédateur et il semble que ce soit le même à chaque fois (sans être sûr à 100%).
  • Le loup de la plaine n'a pas de lien de parenté avec les loups des Vosges => loup venant des Alpes.
  • Deux loups sur le massif Vosgien
  • L'ONCFS rappellent que le réseau collecte de nombreuses données du loup de la plaine mais peu pour le massif Vosgien (depuis le départ forcé d'Alain Laurent - spécialiste du suivi du loup et du lynx pour l’association OCS et ex-agent de l'ONCFS).
  • Sur 59 détections du loup en 2018, seulement deux photos du loup prises de jour (photos MNE) : 

  • Une moyenne de 30 victimes (animaux domestiques)/loup en France. Le loup de la plaine fait une moyenne de 300 victimes/an soit 10 fois la moyenne nationale. 
  • La protection des troupeaux ne sera plus un préalable avant un tir de défense (autorisation pour 5 ans). Plus d'infos sur le positionnement de notre associations vis-à-vis des tirs
  • Une dynamique croissante de recolonisation du loup en France. L'ONCFS a publié le 6 décembre son dernier bulletin qui fait état d’une population de loups estimée à 500 individus.

Intervention à L’Établissement Public Local d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles de la Meuse (EPL Agro 1/3)

29/11/2018

 

L'intervention a débuté avec un tour de table des élèves présents afin de connaître leur(s) avis sur la problématique du loup. La plupart n'avaient ni d'idée fixe ni d'avis tranchés sur la question du loup ; toutefois, il a été possible d'entendre deux témoignages assez représentatifs des tendances actuelles :

 

      - "Moi je suis pour qu'on laisse le loup tranquille, il a tous les droits d'être ici "

       - "Le loup ça va mais tant qu'il touche pas aux troupeaux "

 

Enfin, un témoignage tout autant intéressant qu'original est également ressorti de ce tour de table :

 

       - "Moi je suis pour la réintroduction du loup (/!\), pour qu'il soit chassable

 

 


A la suite de ce tour de table, le Chargé de mission Faune / loup-élevage (Sébastien LARTIQUE) a présenté le contexte du loup en plaine sous forme d'un diaporama devant l'ensemble des élèves. Cette présentation a permis d'apporter des éléments complémentaires sur certaines idées reçues. Ce qui ressort globalement des élèves après la présentation : "c'est un sujet complexe ! Nous ne savions pas qu'il y avait toutes ces difficultés pour les éleveurs".

 

Pour finir l'après-midi, le film l'Heure des loups (voir présentation ici) a été présenté. Un film qui a permis de mettre en évidence l'impact psychologique vécu par les éleveurs après une attaque sur leur troupeau (les élèves ont tout de même trouvé le film un peu long mais intéressant).

 

Cette intervention a été suivie d'une journée de terrain en janvier (voir ci-dessus) et ce, avec le même groupe afin d'aller voir diverses mesures de dissuasion mises en œuvre en plaine et de participer à la création d'une haie défensive mixte (voir présentation ici).

 

  • L'ensemble de ces interventions sont effectuées à partir des cycles de 3 séances nouvellement proposés par MNE (description ci-dessous).

Nouveau : Proposition de cycle de 3 séances

20/11/2018

Meuse Nature Environnement propose un cycle de 3 séances sur le retour du loup en plaine Grand-Est. Ce cycle sur la problématique loup/élevage, a pour but de répondre aux objectifs de l’éducation à l’environnement, à savoir amener les élèves à comprendre la complexité d’un problème lié à l’environnement, tant naturel qu’anthropique, et permettre aux participants de prendre conscience de leur environnement, d’acquérir les connaissances, les valeurs, les compétences, l’expérience et aussi la volonté qui leur permettront d’agir, individuellement ou collectivement, pour résoudre les problèmes actuels et futurs de l’environnement.

Le programme de ce cycle est modifiable en fonction des attentes de l’enseignant (durée des interventions, objectifs des ateliers, etc.).


Le cycle de 3 séances est téléchargeable en version pdf ci-après :

Télécharger
Cycle 3 séances - Le retour du loup en plaine Grand-Est
Meuse Nature Environnement propose un cycle de 3 séances sur le retour du loup en plaine Grand-Est.
Cycle 3 séances - Le retour du loup en p
Document Adobe Acrobat 400.6 KB

Résumé synthétique de la participation de MNE à la foire de Poussay

23/10/2018

« Pour ou contre le loup ? »

 

Quelques 1200 exposants, plus de 100 000 visiteurs (Source : vosgesmatin.fr), c’est ce que représentait la 420è édition de la foire de Poussay. La participation de MNE à cette foire aurait pu être résumée à cette simple question « Pour ou contre le loup ? » tant elle a été posée au stand que l’association a tenu le samedi 20 et le dimanche 21 octobre de 9h à 18h30.

 

 


À défaut d’avoir eu une file d’attente devant le stand de Meuse Nature Environnement, le nombre de personnes intéressées par les thématiques et le positionnement de l’association a été significatif. Le stand était organisé pour présenter trois thématiques abordées par l’association :

 

 1- Le retour du loup dans le Grand-Est, entre fascination et réalité...

 2- Haie, biodiversité et technique du plessage

 3- La protection des Busards en plaine Agricole

 

L’ensemble des discussions et des débats ont été animés avec des personnes de tout horizon et de toute opinion : éleveurs, agriculteurs, familles … ; plutôt en faveur du loup, plutôt en défaveur du loup, intéressés par le sujet sans avoir d’avis fixés, sceptiques sur la possibilité de continuer le pastoralisme tout en favorisant la présence du loup ...

 

L’association a tenté de répondre à l’ensemble des questions posées par leurs interlocuteurs, dont les plus communes ont été les suivantes. La réponse précisée ci-dessous reflète l'esprit de l'échange sans le détail non transcriptible.

 

-        Vous êtes pour ou contre le loup ?

MNE : nous sommes contre les prédations sur les troupeaux.

 

-        Que faites-vous dans votre association ?

MNE : nous sommes une association généraliste. Nous travaillons sur de nombreux thèmes. Nous militions par exemple pour la protection de la biodiversité sauvage et domestique, pour la sauvegarde de notre patrimoine naturel (dont le loup) mais également la préservation du pastoralisme et de l'agriculture paysanne.

 

-        A quoi sert la présence du loup ?

MNE : nous demandons à l’État (se reporter à notre positionnement) une étude scientifique pour répondre à cette question d'une manière objective. Le cas des loups et de leur impact au Yellowstone est un cas qui concerne ce pays et pas le notre. Il important d’étudier le loup en France et ce, en prenant en intégrant plus d’éléments que le projet Prédateur Proie relancé par l'Etat.

 

-        Qu’est-ce que le plessage ?

MNE : le plessage est une technique ancestrale qui consiste à tailler des haies vives. Une haie plessée est constituée en fendant, à proximité du sol, les troncs des arbustes qui la constituent. Les arbustes ainsi fendus sont ensuite inclinés et tressés avec des piquets espacés de 40 cm ou bien avec certains arbustes laissés verticaux.

 

Malgré quelques rares approches agressives, les discussions ont été dans l’ensemble constructives et cordiales. Dans la majeur partie des cas, les interlocuteurs comprenaient le positionnement de l’association et félicitaient le fait que celle-ci travaille avec les éleveurs.

 

La participation à la foire de Poussay a permis d’augmenter la visibilité de l’association mais également les thématiques abordées et les efforts effectués pour aider les éleveurs. MNE repart donc avec un avis plutôt positif quant à la participation de l’association à cette foire.

 


Protocoles haies défensives mixtes

 

 

 

Le protocole de mise en œuvre d'une haie défensive mixte vient de sortir.

 

Les techniques pour mettre en œuvre une haie défensive mixte seront partagées dans un prochain document (cahier technique) en 2019.



Ouverture du site internet loup et élevage en plaine

Cela fait quelque temps que l'idée de créer un site internet sur la mission que porte Meuse Nature Environnement cogitait dans la tête de l'équipe. C'est chose faite !

 

Ce site a pour objectif de partager objectivement quelques documents et informations sur le contexte particulier de la plaine en France et plus particulièrement du Grand-Est où le loup est de retour depuis 2013. 

 

Ce site est en ligne depuis le 3 septembre 2018. Des photos, documentations techniques, informations, etc. seront ajoutées petit à petit.

 

Bonne découverte et bonne lecture ! 

Sébastien - chargé de mission faune MNE