Des exemples dans le Grand-Est

Face à la pression constante de prédation sur les troupeaux, de nombreuses actions sont mises en oeuvre petit à petit par les éleveurs, services de l'Etat et associations. Les moyens de dissuasion sont divers : clôtures électriques, clôtures grillagées, chiens, aides-bergers, colliers répulsifs, mesures d'urgences, etc. En voici quelques exemples. 


Divers types de clôture mis en oeuvre en contexte de plaine.

Mesures d'urgence mises en oeuvre pour la dissuasion temporaire d'attaques.

Rappel : les mesures d'urgence ont pour objectif de dissuader des attaques sur le même troupeau le temps de trouver des techniques de dissuasion pérennes (clôtures, chiens, gardiennage, etc.).

Chiens de protection des troupeaux contre la prédation introduit en contexte de plaine.

Une autre expérimentation dans les contextes en présence de haies : les haies défensives mixtes.

Remarque : les haies défensives mixtes n'ont pas comme objectif de remplacer les autres moyens de dissuasion (clôtures, chiens, etc.).

Son intérêt est de proposer une alternative à ce qui existe déjà et de travailler avec l'existant (ancienne clôture ursus, présence d'un linéaire de haies, etc.) pour minimiser le coût de mise en oeuvre.