Expérimentations 

Dans le cadre de son travail suite au retour du loup en plaine Grand-Est, Meuse Nature Environnement travaille depuis plus de cinq ans sur différentes expérimentations. Parmi celle-ci, l'association est ambassadrice du projet "Haies Défensives Mixtes" qui consiste à travailler avec des végétaux épineux et les artificiels (barbelés, concertina, ursus, etc.) pour former des barrières naturelles. 

 

L'association met également en place des clôtures électriques afin d'acquérir de l'expérience, de faire ses propres tests en contexte de prédations sur les troupeaux domestiques et de diffuser ses résultats en toute transparence. 

 

Depuis 2019, elle travaille en partenariat avec l'association Encore Éleveurs Demain sur des mesures à ultrasons

Dans les contextes en présence de haies : les haies défensives mixtes.

Remarque : les haies défensives mixtes n'ont pas comme objectif de remplacer les autres moyens de dissuasion (clôtures, chiens, etc.).

Son intérêt est de proposer une alternative à ce qui existe déjà et de travailler avec l'existant (ancienne clôture ursus, présence d'un linéaire de haies, etc.) pour minimiser le coût de mise en oeuvre. 

Mesures d'urgence mises en oeuvre pour la dissuasion temporaire d'attaques.

Rappel : les mesures d'urgence ont pour objectif de dissuader des attaques sur le même troupeau le temps de trouver des techniques de dissuasion pérennes (clôtures, chiens, gardiennage, etc.).

Remarque : comme pour les chiens, les ânes doivent être sélectionnés pour correspondre aux attentes de l'éleveur et pour assurer une surveillance du troupeau.

 

Photo : Grand-Noir du Berry